MONSIEUR RICO

Monsieur Vincent Eric dit Rico. Imaginez-le en complet veston rayé avec une paire de chaussures noires et blanches et un borsalino posé sur l'oreille. Sa veste légèrement déformée par un objet brillant avec une crosse en ébène est croisée et fermée par un bouton. Un cigare dans le coin de la bouche laisse s'échapper un nuage de fumée. Une voiture splendide l'attend au coin de la rue, il monte à l'intérieur et dans un éclair provoqué par le soleil se refletant sur les chromes il disparait.Un style qui lui irait à merveille s'il avait vécu dans les années 30. Mais nous sommes en l'an 2010 et cette mode est bien finie, alors c'est en jeans dernière tendance et chemise ouverte sur le torse qu'on le voit le plus souvent. Positionné en un point stratégique, il supervise tout ce qui se passe sur la place de Besse.

Il mène de main de maître ses affaires et vous ne pouvez pas passer à Besse sans aller boire un verre dans son bar ou manger une spécialité locale dans son restaurant.

Rassurez-vous, vous serez toujours bien reçu, et il n'y a pas de règlement de compte sur la place de Besse.

Il entre dans le club en 1997 et il nous emmène une foule de connaissances de tous les milieux. Il a roulé sa bosse dans bon nombre d'endroits et toutes ses anciennes fréquentations sont parfois d'une grande utilité pour le club. C'est grâce à ses relations que nous dégottons le bar qui orne au milieu du local, mais c'est aussi grâce à lui que nous trouvons la charpente qui nous permettra de lancer la construction du local. Et encore une fois de plus, il nous trouvera le transporteur qui nous la livrera à Randan, la liste est longue et ne fait que s'allonger au fil des années. 

Ces talents sont multiples. La cuisine, la musique, la chanssonette, voir même la composition.

Comme la plupart des Hord il aime faire la fête, mais il n'est pas du genre à se laisser aller et c'est toujours avec un peu de retenue qu'il s'amuse. Même en bringue, il faut qu'il ait un oeil sur tout ce qui se passe. C'est un boss et un boss c'est là pour surveiller.

Côté organisation, il n'est pas en reste. Durant deux années il s'est chargé de faire participer le club à la tenue d'une buvette sur le Trophée Andros. Chose loin d'être évidente lorsque l'on connait les conditions atmosphériques sur le site de Super Besse fin janvier. Et quand Rico s'occupe de quelque chose, il ne lésine pas sur les moyens. 

groupe électrogène de grosse puissance
groupe électrogène de grosse puissance

Après Andros c'est sa propre hivernale qu'il s'est mis à organiser. Comité restreint trié sur le volet.

Il faut dire que les hivernales, c'est son truc. Les Elephants, le Krystal rally, le Dragon Rally, les Milles vaches, lorsque ses clients lui laissent un peu de temps il enfourche son side ou sa moto et il taille la route.

Bien sûr il ne roule pas que l'hiver, et alors il écume les concentres Françaises ainsi que les Super Rally, Fakersee, Brighton et le Ace café. Il aime partir en petit comité pour partager les bons moments de la vie entre potes.

Du côté de ses montures, je suis incapable de vous dire avec quoi il roule en ce moment. Disons qu' il roule en 600 Ténéré, mais c'est parce qu'il est en Afrique pour un mois et qu'il encadre un voyage humanitaire. Mais à son retour peut être qu'il enfourchera son side Goald wind ou sa Dyna ou alors son futur café racer sur base Bmw. Il est possible qu'il se soit séparé de l'une de celle-ci pour en racheter une autre. Il y a une chance au grattage et une chance au tirage.

Et comme toujours il embète son pote Bébeille pendant que son grand copain Yves des Cîmes est en grande discussion.

On y va, ou bien, hein.

 

Sans rancune Fabrice.

un petit coup de souris sur le patch pour partager la balade